PAL avril 2020

Hey

Aujourd’hui je vais te parler des challenges que j’ai piochés pour le mois d’avril et des livres que j’ai choisi.

 

 

 

Un livre faisant 500 pages ou +

 

Ship of magic / Les aventuriers de la mer 1
Robin Hobb

20200207_111800

Depuis que j’ai lu la première trilogie de Robin Hobb j’ai très envie de lire la suite. et pour le coup c’est un bon pavé de 880 pages !

« Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates… Et sont surtout l’objet de toutes les convoitises
Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s’approprier son vaisseau, car l’héritage d’une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d’autres dangers se profilent à l’horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien.. »

 

 

 

 

Finir un livre que j’ai en pause

 

Grimalkin et l’épouvanteur
Joseph Delaney

20200207_111808

J’ai commencé ce livre en 2018 et je n’ai toujours pas continué et il est temps que je termine cette série.

Synopsis du tome 1:

« Thomas, le septième fils d’un septième fils, possède les qualités requises pour devenir l’apprenti de l’Epouvanteur. C’est une aubaine, car il n’est pas attiré par la vie de fermier. Il possède un don particulier pour voir et entendre ce que le commun des mortels ne perçoit pas. Il débute sa formation chez l’Epouvanteur, qui le teste la première nuit en l’enfermant dans une maison hantée. »

 

De la science-fiction

 

Waking gods
Sylvain Neuvel

20200207_111744

Synopsis du tome 1:

« Dakota du Sud. Rose Franklin a onze ans lorsqu’elle chute à vélo dans un trou immense. Quand elle reprend ses esprits, elle se découvre au creux d’une main de métal géante, parcourue de réseaux lumineux. Dix-sept ans plus tard, l’énigme demeure. Comment la main est-elle arrivée là et à quoi peut-elle bien servir ? La datation au carbone 14 défie l’entendement et l’objet semble doué de vie.
Devenue une physicienne reconnue, Rose se prépare à diriger une équipe secrète chargée de percer le mystère de la main métallique. Commence alors une quête à la fois passionnante et périlleuse… »

 

 

 

 

Une romance

 

The bookish life of Nina Hill / Comment être aussi cool que Nina Hill
Abbi Waxman

51PIIP1tFOL._SX324_BO1,204,203,200_

Je ne lis pas souvent de romance mais j’ai entendu énormément de bien de ce livre donc quand j’ai vu qu’il passait à 1€ sur kindle je l’ai pris !

« Nina Hill est libraire. Elle a une culture générale incroyable, un agenda bien rempli et un chat nommé Phil. Que désirer de plus ? Quand on lui rappelle qu’il n’y a pas que les livres dans la vie, elle hausse les épaules et se plonge dans un nouveau roman.

Quand Nina apprend la mort du père qu’elle n’a jamais connu, elle découvre par la même occasion l’existence d’innombrables frères et sœurs qui veulent à tout prix la rencontrer. Mais pour ce bernard-l’ermite à temps partiel, parler à des inconnus, c’est le bout du monde. Comme un malheur n’arrive jamais seul, Tom, avec lequel elle joue en ligne à des jeux de culture générale, s’avère incroyablement drôle, et rêve de faire sa connaissance. Nina hésite entre plusieurs options : changer de nom et d’apparence, s’exiler sur une île déserte, ou se cacher dans un recoin de son appartement. Mais le moment n’est-il pas venu de sortir de sa coquille ? »

 

 

 

 

Un classique

Pride and prejudice / Orgueils et préjugés
Jane Austen

20200207_111752

« Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu’à les marier. Quand parvient la nouvelle de l’installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d’autant plus qu’il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits… Jane Austen peint avec ce qu’il faut d’ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd’hui comme hier, on s’indigne avec l’orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu’emprunte l’amour… »

Voilà pour ma PAL d’avril 🙂

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s