Parce que les tatouages sont notre histoire – Héloïse Guay de Bellissen

Hey

Aujourd’hui je vais te parler du livre Parce que les tatouages sont notre histoire de Héloïse Guay de Belissen aux éditions Robert Laffont. Je remercie les éditions Robert Laffont de m’avoir permis de découvrir ce livre via Netgalley.

20190127_171108.jpg

«  » Ici seront racontées les histoires vraies de tatoués qui ne se connaissent pas et ne se connaîtront jamais et qui pourtant ont accompli le même voyage, la même odyssée. Un passage entre ce qu’on ne sera plus et ce que l’on devient. Et dans ce genre d’acte, il y a toujours du vivant et du mort, le présent et le passé. Toutes les histoires sont vraies, tous les personnages ont existé et existent. Ils se font tous écho, réveillent leurs tatouages ensemble. C’est un livre qui ne ment pas car il rend hommage au relief de la chair et convoque nos ressources dormantes.  »
Héloïse Guay de Bellissen, dont le corps revêt de nombreux dessins et inscriptions, s’interroge en écrivain sur la signification, l’esthétique, la portée du tatouage. Dans le salon de son mari tatoueur, elle assiste à des scènes drôles, bouleversantes, intrigantes, qu’elle mêle ici à ses propres expériences et à d’autres histoires ou légendes provenant de tous les coins du monde et de toutes les époques… Pour creuser le sens de ce geste ancestral qu’est le tatouage, Héloïse Guay de Bellissen donne aussi la parole à la peau, à la cicatrice, au symbole… Son texte pénètre le corps et l’esprit comme une musique, tour à tour douce et tranchante, capable de nous emmener dans les recoins les plus sombres et mystérieux de l’écriture, pour d’un coup s’envoler avec légèreté vers la beauté. »

Ce livre est rempli de poésie. Ce sont des anecdotes qui ont toutes un sens et qui se rejoignent autour du tatouage.
Ce livre parle avec légèreté de ces histoires que les gens décident de graver sur leurs corps. Que ce soit le nom d’un enfant, un hommage à une personne à laquelle on tien énormément ou tout simplement une affirmation de qui on est et qui on a été.

Ce livre est extrêmement humain et pourtant traite des tatouages, cet art qui existe depuis des siècles mais qui est souvent mal vu en société. Comme l’auteure le dit elle même quand elle a commencé à se tatouer sa mère n’avait pas été contente parce que le tatouage est vu comme une destruction du corps par un bon nombre de personnes alors que le corps est simplement un moyen de s’exprimer et que les tatouages permettent de raconter une histoire.

En tant que tatouée ce livre m’a énormément parlé parce que pour une fois on parle de l’impact qu’un tatouage peut avoir sur une personne, ce côté psychologique du tatouage qui nous permet de nous sentir mieux, de mieux faire un deuil (d’une personne ou d’un moment de notre vie).
Héloïse Guay de Bellissen parle aussi beaucoup des expériences de son mari qui est tatoueur et de ses expériences en tant qu’artiste.

Ce livre nous en apprend sans que ce soit lourd ou scolaire. C’est comme si on avait une discussion profonde avec des potes qui nous parlent de leurs vies et de leurs choix.

C’est un livre qui parle de différents sujets, c’est plus grand que soi et pourtant c’est très personnel.

J’ai donné à ce livre la note de 5/5 et tu peux le retrouver par exemple sur Amazon ou la Fnac.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s