Slayer – Kiersten White

Hey

Aujourd’hui je vais te parler du livre Slayer de Kiersten White. Ce livre se situe dans le monde de Buffy contre les vampires, 2 mois après les évènements de la dernière saison.

20190111_112124

« Dans chaque génération une Tueuse est née…

Nina et sa jumelle Artemis sont loin d’être normales. C’est dur de l’être quand on grandi à l’académie des Observateurs, qui est quand même différente d’un pensionnat classique. Ici les ados sont entrainés à devenir des guides pour les Tueuses, ces filles dotées de force surnaturelle pour combattre l’obscur. Mais bien que la mère de Nina soit un des membres du conseil des Observateurs, Nina elle, n’a jamais adhéré à la vie violente des Observateurs. A la place elle suit ses instinct de guérir, se créant une place en tant que médecin de l’académie.

Jusqu’au jour où la vie de Nina va changer pour toujours.

Grâce à Buffy la (tristement) célèbre Tueuse, dont le père de Nina est mort en protégeant, Nina n’est pas seulement la nouvelle Choisie, mais elle est la dernière Tueuse qui existera.

Entre découvrir ses nouvelles habilités avec son Observateur en formation, Leo, Nina a de quoi rester occupée: une salle de combats entre monstres, un démon qui mange le bonheur, une silhouette d’ombre qui apparaît dans les rêves de Nina…

Mais c’est quand les corps commencent à faire surface que les nouveaux pouvoirs de Nina vont réellement être mis à l’épreuve, parce qu’une personnelle qu’elle aime risque d’être la prochaine.

Une chose est claire: être Choisie est facile, mais faire des choix est difficile. »

Alors déjà je n’ai jamais été une grande fan de Buffy, je regardais la série de temps en temps mais je n’ai jamais suivi tous les épisodes et je n’ai jamais trop eu le courage de le faire une fois la série terminée.

Quand j’ai entendu parler il y a quelques mois du livre Slayer de Kiersten White je me suis dit que ça avait l’air génial parce que j’aime la façon d’écrire de Kiersten White et que j’aime les histoires de vampires, pas les vampires de Twilight mais plutôt ceux qui hantent les ruelles sombres le soir et qui font flipper.

J’avais donc précommandé le livre qui est sorti le 8 janvier dans les pays anglophones et dès que je l’ai reçu j’ai voulu commencer à le lire.
Au niveau de l’écriture c’est toujours aussi fluide et j’aime toujours autant la façon d’écrire de Kiersten White, ça se lit très vite et on comprend facilement sans que les phrases ne soit non plus trop basiques.

Ce qui m’a gênée dans ce livre c’est que franchement il ne se passe pas grand chose, sur les 400 pages du bouquin on a surtout un récap de la fin de la série. Et même là le récap parle toujours de la même chose sans jamais trop donner d’explications plus profonde ou de point de vue différent.
Ce qui m’a gênée le plus reste quand même que le personnage principal de Nina n’est franchement pas génial: elle ne fait que se dénigrer par rapport à sa soeur jumelle, elle ne nous parle que des même choses en boucle (l’incendie où sa mère à préféré sauver sa soeur jumelles plutôt qu’elle) et surtout elle ne fait que dire du mal de Buffy. Et ça je pense c’est le gros point noir qui risque de déplaire aux fans de la série.
Presque à toutes les pages, voire même plusieurs fois par pages Nina ne fait que nous dire à quel point tout est la faute de Buffy et qu’elle la déteste. Alors d’accord Buffy n’a pas forcément agit de la meilleure des manières ce qui a provoqué la mort de beaucoup de monde mais au bout d’un moment on a compris et on peut passer à autre chose..

Au final c’est quand même un livre qui se lit très bien et facilement et je lui ai donné 3/5 mais je ne pense pas que j’irais lire la suite. Je m’attendais à un truc badass et du coup ça m’a un peu déçue. Si tu veux découvrir ce livre (en anglais) tu peux le retrouver sur Amazon ou Bookdepository.

Publicités

4 commentaires

  1. Fan de la série, je te confirme que si l’héroïne passe son temps à geindre et à critiquer Buffy, ça risque de ne pas le faire. Le roman est dans ma PAL, mais du coup, j’ai un peu peur de le lire d’autant que je m’attendais à un roman calqué sur la série en ce qui concerne le rythme…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s