L’œuf de Tanglemhor – Azaël Jhelil

Hey !

Aujourd’hui je vais te parler du livre L’œuf de Tanglemhor d’Azaël Jhelil. D’abord je tiens à remercier Azaël Jhelil de m’avoir contacté parce que ce livre est une vraie pépite !

51B1VeReZzL.jpg

« « Le temps des mensonges est terminé, sombre crétin. C’en est fini du règne des accapareurs ! Les gros porcs qui gouvernaient l’Alliance ne tromperont plus jamais personne ! Les histoires inventées par vos faux prophètes pour imposer leur soi-disant « œuvre civilisatrice » ont vécu. Pourchassés par vos armées, réduits à la misère et à la famine loin de votre opulence, les peuples du Grand Aghar ont longtemps prié pour que leur vienne un sauveur. Alors, je suis venu. Moi, Krûl de Ssylsune, « monstre » issu des marécages les plus sordides où vous avez pu nous repousser, je suis venu. Pour vous faire payer vos crimes, votre insupportable arrogance. L’heure de la vengeance a sonné ! Qraasch et Naarubsahoum vous réclament le prix du sang ! »

Rejeté de tous, Krûl le semi-lacertys est devenu le prophète du dieu de la Vengeance pour tous les opprimés des cités du Bassin ctasharre et des terres indomptées du Grand Aghar. Ayant libéré par le fer et la sorcellerie les nations en colère, il règne sur un empire à la mesure de sa rancœur. Par la puissance de ses légions et le contrôle exercé par ses prêtres, le Premier vindicateur – dont la rumeur prétend même qu’il commande aux démons – impose désormais sa loi à ceux qui, jadis, l’avaient humilié. La répression est impitoyable… Les peuples « libres » apprennent à leurs dépens que la vengeance est la plus lourde des chaînes.
Il ne reste plus à l’empereur du Levant qu’à soumettre le duché de la Marche, dernier flambeau d’une résistance à l’agonie. Tout espoir est vain. Il ne reste rien.
Il paraît cependant qu’un audacieux s’est introduit dans la Citadelle noire et en a dérobé l’un des biens les plus sacrés du Très Saint Libérateur. Toutes les forces de l’Empire ont pour ordre de le ramener… vivant.

Collaborer ou résister ? Rester neutre ?
Rebelle ou bandit ? Question de point de vue.
Au cynisme des uns s’oppose le courage des autres.
Des clans barbares aux nations civilisées, du guerrier migou au jardinier myrmidon, pour les hommes et les fées, les ogres et les dragons, l’heure est venue de faire un choix : la soumission… ou la mort.
Seule la déesse de la Folie se rit encore du dieu de la Vengeance.

Entre dark et high fantasy, véritable hommage aux héros de la Résistance, les « Chroniques des secondes heures de Tanglemhor » sont une réponse au fatalisme ambiant et à la propagande des va-t-en-guerre de tous poils. Par une mise en scène quasi filmique, cette épopée sanglante et colorée emporte le lecteur dans un monde où la fureur des batailles rivalise avec la magie la plus noire pour exalter le destin de personnages flamboyants unis dans un seul objectif : la quête de Liberté. »

Je dois avouer que quand j’ai vu que le livre faisait 800 pages j’ai eu un peu peur en me disant que soit j’allais adorer et tout dévorer d’un coup, soit j’allais mettre énormément de temps à le lire. Bah putain j’me suis pris une grande claque dans la gueule ! De la page 1 à la page 800 on ne peut pas lâcher ce livre tellement on est happé dans cette histoire.

Déjà je dois le mentionner: la couverture de ce livre est superbe et nous donne déjà très envie de plonger dans l’histoire. Elle me fait un peu penser à Game of Thrones !

L’écriture est simple et pourtant riche et poétique. Azaël maîtrise son sujet et ça se voit: pas besoin de descriptions à rallonge ou d’utilisation de mots ultra pompeux, c’est simple mais efficace et pourtant il y a un petit quelque chose en plus.

On sent qu’une réelle recherche a été faite que ce soit par la lecture d’autres livres de fantasy mais aussi de l’art et de la mythologie. Les personnages semblent réels, humains et réalistes. Ce livre reprend beaucoup de traits classiques de la fantasy comme par exemple un groupe de personne s’unissant pour empêcher un empereur diabolique de prendre contrôle du monde, mais c’est fait de manière très intelligente tout en apportant une touche de fraîcheur.

Ce récit est aussi très bien rythmé ! Sur un pavé de 800 pages on pourrait se dire qu’y a bien des moments qui vont traîner en longueur et bah non même pas, même les passages plus « calmes » sont captivants, les pages défilent et on ne voit pas le temps passer.

Franchement les seuls 2 défauts que je donnerai à ce livre c’est que certains noms (de personnages, de lieux…) peuvent être assez difficile à prononcer, mais c’est assez courant dans le monde de la fantasy et on s’y repère vite; et mon deuxième défaut c’est que la suit n’est pas encore sortie !

Je pense que ce livre peut aussi être un bon livre pour commencer dans la fantasy adulte ou la fantasy épique.

Après avoir terminé ce livre et commencé à écrire cette revue je suis allée voir l’avis général sur ce livre et toutes les revues sont unanimes ce livre est une pépite !

Azaël Jhelil fait partie de ces auteurs de talent qui va nous sortir de belles pépites et qui peut devenir un grand du genre ! Plusieurs fois j’ai vu qu’il était comparé aux grands noms tels que Tolkien, et c’est justifié !

Ce livre est sorti le 11 mai 2018, je lui ai mis 5/5, il coûte 4,99€ en format kindle (ou est même dispo gratuitement en abonnement kindle si t’es abonné) et le format papier coûte 24€ et tu peux le trouver sur Amazon. La suite est prévue pour mai 2019 et j’ai vraiment hâte !

Publicités

2 commentaires

  1. Mille mercis pour cette chronique enthousiaste, Cécile ! La suite dans « La Pyramide du lac perdu », en mai 2019. Encore 800 pages avec, c’est promis, de nouveaux noms exotiques !
    A bientôt !
    Azaël

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s