HEX Par Thomas Olde Heuvelt

 

Titre: HEX

Auteur: Thomas Olde Heuvelt

Date de parution: 2017

Nombre de pages: 373

Éditions: Collection L’Ombre de Bragelonne

Prix: 20€

Ma note: 2/5

Synopsis: « Quiconque né en ce lieu est condamné à y rester jusqu’à la mort.Quiconque y vient n’en repart jamais.Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville de la Hudson Valley. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Aveugle et réduite au silence, elle rôde dans les rues et entre chez les gens comme bon lui semble, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s’y sont tellement habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe pour isoler les lieux. Frustrés par ce confinement permanent, les adolescents locaux décident de braver les règles strictes qu’on leur impose. Ils vont alors plonger leur ville dans un épouvantable cauchemar…« 

Ma revue:

J’ai acheté ce livre parce que j’aime bien un bon livre d’horreur et quand on voit que Stephen King a lu et trouvé ce livre brillant on ne peut que se dire qu’il y a un potentiel et qu’il mérite d’être lu.

J’ai trouvé que l’histoire était relativement bonne, mais qu’il était un peu dur de rentrer dans l’histoire et de se mettre dans la peau des personnages. Probablement parce qu’il y a le point de vue de plusieurs personnages dans l’histoire et que dans certains chapitres le point de vue change d’un paragraphe à un autre.

J’ai trouvé que la première partie « 2DAY ? #lapidation » qui met en place l’histoire était trop longue et que la deuxième partie « 2NITE? #mort » était pour le coup trop courte. De plus j’ai trouvé que les personnages adolescents étaient vraiment des caricatures d’adolescents stupides et misogynes qui n’ont pas vraiment de fond et qui au final ne servent qu’à faire s’éveiller la sorcière et causer le chaos. Je n’ai pas non plus trouvé que ce livre était tellement terrifiant, contrairement à The Shining de Stephen King qui pour le coup a des aspects terrifiants (la scène de la salle de bain), ici le seul aspect qui pourrait faire peur c’est que la sorcière se déplace où elle veut quand elle veut et que son aspect physique est assez flippant. Mais je m’attendais à ce qu’elle se déchaîne un peu plus et qu’on ai réellement des scènes d’horreur, mais pendant environ 300 pages la sorcière se fait « tester » et humilier par des jeunes sans que rien ne se passe vraiment.

On ne découvre pas non plus complètement son origine, on ne sait pas comment elle a eu ses pouvoirs ou autre et elle reste un mystère et j’aurais aimer en apprendre plus sur ce personnage qui reste passif la majeure partie du livre alors même qu’elle est supposée semer la terreur partout où elle va.

Au début du livre on découvre un nouveau couple qui veut s’installer dans la ville, on les voit un tout petit peut quand ils découvrent la sorcière et le conseil de la ville mais après plus rien. Ces personnages étaient clairement là pour introduire la ville du point de vue de nouveaux arrivants et permettant de démarrer l’histoire à un moment précis cependant on ne les revoit plus  vraiment après et il aurait été bien je pense d’avoir leur point de vue sur leur adaptation à la ville maudite et aux conséquences.

Je trouve que c’est une histoire avec énormément de potentiel mais que l’aspect horreur n’y est pas vraiment. Aussi on apprend à la fin du livre avec le mot de l’auteur qu’à la base l’histoire se déroulait aux Pays-Bas mais qu’il a eu comme challenge de l’adapter en la déplaçant pour qu’elle se déroule aux États-Unis. Je pense que l’histoire s’est peut-être un peu perdue en chemin et je trouve ça dommage. L’auteur nous explique aussi qu’il existe une autre fin à l’histoire, celle crée à la base quand l’histoire se déroule aux Pays-Bas.

Une autre chose qui m’a beaucoup dérangée c’est le fait que des animaux se fassent torturer inutilement et la place de la femme (surtout de la sorcière) réduite à se faire agresser et torturer par des ados. Les femmes en général sont soit « sous la protection des hommes » ou battues et ne servent entre autre qu’à avoir des enfants et ce système de pensée est vraiment archaïque et intolérable. J’ai failli arrêter de lire le livre à cause de ces aspects.

Dans l’ensemble j’avais envie de continuer à lire le livre pour savoir ce qui allait se passer mais je suis restée sur ma faim pour l’aspect horreur et je n’ai pas non plus particulièrement apprécié le style d’écriture de l’auteur mais je suis intéressée de voir l’évolution de l’écriture et du style de l’auteur dans ses prochaines oeuvres. Le livre est en cours d’adaptation en série télévisée et je suis curieuse de voir ce que cela peut donner!

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s